Home  |  Plan du site  |  Contact  |   Panier   




RAPPORTS DU GRIP

LIVRES DU GRIP

ABONNEMENTS


• Les LIVRES DU GRIP sont publiés avec le soutien du ministère de la Région de Bruxelles-Capitale (ACTIRIS), de la Communauté française, du ministère des Affaires étrangères du Luxembourg, du ministère des Affaires étrangères de Belgique et du Fonds Maribel Social.




Dépenses militaires, production et transferts d’armes
Compendium 2012



Ce rapport présente une synthèse des principales statistiques relatives aux dépenses militaires mondiales, à la production et aux transferts internationaux d’armements conventionnels. Les données de ce rapport proviennent pour l’essentiel des banques de données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), éventuellement complétées par des statistiques socio-économiques extraites des bases de données d’Eurostat, de la Banque mondiale, d’agences des Nations unies ou de la presse spécialisée.




Armes légères dans l'est du Congo
Enquête sur la perception de l'insécurité


Cet ouvrage présente les résultats d’une vaste étude sur la prolifération des armes légères et de petit calibre menée en 2009 dans une région couvrant trois provinces (Maniema, Nord-Kivu et Sud-Kivu) et deux districts (Ituri et Tanganyika) de la République démocratique du Congo, dans le contexte des problèmes sécuritaires de l’est du pays. Cette étude a été commandée et, pour sa plus grande partie, financée par le PNUD-RDC dans le cadre de ses activités de gouvernance sécuritaire. Elle a été exécutée par le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP, Bruxelles), en partenariat avec le Bonn International Center for Conversion (BICC).





L'ONU et le contrôle des embargos sur les armes
Entre surveillance et vérification


Depuis de nombreuses années, l’Organisation des Nations unies a régulièrement recours à des sanctions pour intervenir dans des situations qui menacent la paix et la sécurité internationales. Les embargos sur les armes sont une des sanctions utilisées par l’ONU comme alternative à l’usage de la force.
Il a toujours été difficile de faire respecter un embargo sur les armes. Les médias et les organisations non gouvernementales rapportent régulièrement des cas de livraisons illicites d’armes vers des pays placés sous embargo. Ces violations contribuent à la prolifération des armes dans les zones de conflit, qu’elles continuent d’alimenter et exacerber.




Rendon Group
La privatisation de la propagande américaine
en Afghanistan et en Irak

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la lutte contre le terrorisme fait régulièrement la une de la presse écrite et télévisée. Cette «guerre contre le terrorisme» véhicule l’image d’une guerre unique contre un ennemi unique : le terrorisme. Le présent rapport aborde cette thématique sous un aspect différent : celui de la propagande ou encore, de ce que l’on appelle pudiquement aujourd’hui, la diplomatie publique. L’objectif principal est de comprendre comment la propagande (comprise dans le sens de l’art d’influencer les opinions) a une incidence sur les guerres en Afghanistan et en Irak. L’analyse posera, plus précisément, la question de savoir quelle est l’implication du secteur privé dans un domaine aussi important et sensible que la propagande d’État ?




Dépenses militaires, production et transferts d’armes Compendium 2011

Ce rapport présente une synthèse des principales statistiques relatives aux dépenses militaires mondiales, à la production et aux transferts internationaux d’armements conventionnels. Les données proviennent pour l’essentiel des banques de données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), une référence internationale depuis 1966, éventuellement complétées par des statistiques socio-économiques extraites des bases de données d’Eurostat, de la Banque mondiale, d’agences des Nations unies ou de la presse spécialisée.
En 2009, les dépenses militaires mondiales se sont élevées à 1 522 milliards de dollars ce qui représente 2,6 % du produit intérieur brut mondial et environ 220 dollars par habitant.






TU LEUR DIRAS QUE TU ES HUTUE
À 13 ans, une Tutsie au coeur du génocide rwandais

«TU LEUR DIRAS QUE TU ES HUTUE.À 13 ans, une Tutsie au coeur du génocide rwandais», par Pauline Kayitare, est le conseil en forme d'assurance-vie que reçoit de sa mère Pauline Kayitare, une adolescente de 13 ans, quand le déclenchement du génocide les separe. Face aux miliciens extrémistes Interahamwe,[...]la famille de Pauline fuit en ordre dispersé dans l'espoir d'echapper aux tueurs. C'est cette errance et la plongée dans la barbarie des violences dont l'adolescente est témoin ou victime que décrit, avec sensibilité, le livre de Pauline Kayitare.

Le livre aborde en filigrane la question de la «culpabilité» du rescapé, avec d'autant plus d'acuité que la négation de son identité permet á l'adolescente du survivre lá oú ses compagnons d'exode sont assasinés et que sa mére, ses frères et soeurs n'échapperont pas d'avantage á la mort.

 


Préface de Colette Braeckman, journaliste au quotidien belge Le Soir, spécialiste de l'Afrique des Grands Lacs.
Cet ouvrage a été ecrit en collaboration avec Patrick May, coauteur du livre de Yolande Mukagasana, La Mort ne veut pas de moi.




La Paix contre la Justice ?
Comment reconstruire un État avec des criminels de guerre

«La Paix contre la Justice ? Comment reconstruire un État avec des criminels de guerre», par Pierre Hazan, est le numéro 1 de la nouvelle collection « L’International en jeu », coéditée par le GRIP et André Versaille éditeur. En quelques 125 pages, Pierre Hazan analyse l’un des grands paradoxes de ce siècle : Faut-il juger les chefs d’État criminels ou pardonner au nom de la paix ? Quel doit-être le rôle de la justice internationale ? La question se pose désormais à chaque conflit. Réfutant les réponses simplistes, l’auteur tente d’en clarifier les enjeux en les illustrant d’éléments concrets, ce qui confère à son ouvrage un caractère véritablement pédagogique. Parmi les écrits traitant de justice transitionnelle, ce livre est l’un des premiers à traiter le fond de cette problématique aigüe : la Paix contre la Justice.


Pierre Hazan est docteur ès sciences politiques de l’université de Genève et auteur, notamment, de « Juger la guerre, juger l’Histoire ».






Bruno Barrillot reçoit le « Nuclear Free Future Award »

Bruno Barrillot, membre fondateur de l’Observatoire des armements, est lauréat depuis ce 2 juillet 2010 du « Nuclear Free Future Award », récompensant les individus et les organisations agissant en faveur d’un avenir libre du nucléaire. Bruno Barrillot a été récompensé pour son action depuis plus de vingt ans en faveur des victimes des essais nucléaires. Son implication s’est notamment concrétisé au travers de la rédaction de l’ouvrage « Les irradiés de la République : les victimes des essais nucléaires français prennent la parole » publié en collaboration avec le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP) en 2003.







 


"FAUT-IL JUGER GEORGE BUSH ?- Pleins feux sur un rapport qui dénonce la torture et l'impunité "
(Reed Brody)

"Armes légères dans l'est du Congo - Enquête sur la perception de l'insécurité"
(Ouvrage collectif)

"TU LEUR DIRAS QUE TU ES HUTUE - À 13 ans, une Tutsie au coeur du génocide rwandais "
(Pauline Kayitare )

"CONGO 1960 - Échec d'une décolonisation ?"
(C. Braeckman, J. Gérard-Libois, J. Kestergat, J. Vanderlinden, B. Verhaegen et J-C. Willame)

 
Pour orienter votre visite,
voici quelques raccourcis :


11 septembre, accords, acteurs de terrain, action humanitaire, alter-mondialistes, arme, armée belge, armes à sous-munitions, armes au phosphore blanc, armes légères, armes non létales, bombe nucléaire, bouclier anti-missile, budget de la défense, Casques bleus, civile, Code de conduite, commission, compendium, complexe militaro-industriel, consolidation de la paix, contrôle des exportations, contrôles extraterritoriaux, convention, coopération au développement, coopération militaire, courtage, crimes de guerre,


André Dumoulin, André Linard, Anne Peeters, Barbara Delcourt, Bernard Adam, Bernard Duterme, Bruno Barrillot, Caroline Pailhe, Catherine Lutard, Caty Clement, China Keitetsi, Christopher Stokes, Claude Roosens, Colette Braeckman, Denis Stokkink, Dominique David, Eduardo Galeano, Eric Remacle, Eric Suy, Federico Santopinto, Félix Nkundabagenzi, Filip Reyntjens, François Houtard, François Ryckmans, Frédéric François, Gauthier de Villers, Georges Berghezan,


Afrique centrale, Afrique subsaharienne, Albanie, Algérie, Amérique centrale, Amérique latine, Argentine, Banyamulenge, Banyarwanda, Belgique, Bolivie, Brésil, Bujumbura, Bukavu, Burundi, Cambodge, Cameroun,


Ahmadou Kourouma, Aldo Ajello, Abdelaziz Bouteflika, George Bush, Colonel Marchal, Etienne Tshisekedi, Fidel Castro, Général Briquemont, Général Dallaire, Jacques Monsieur, Javier Solana,

ACP, AFDL, ALPC, Amnesty International, AVEN, CDRPC, CFSP, CIA, CICR, CNN, Commission européenne, Conseil de sécurité, Conseil européen, Cour pénale internationale, CRIIRAD, Croix-Rouge, CSDP, CTBT,